22.10.2014

Colloque International « Viticulture de montagne :le paysage comme outil de valorisation. »

A eu  lieu vendredi 7 novembre 2014  dans la Salle polyvalente de la Banque de Crédit Coopératif de Gressan (Vallée d'Aoste - Italie) un Colloque International titré « Viticulture de montagne : le paysage comme outil de valorisation. » organisé par le Cervim et l'Assessorat de l'Agriculture de la Région de la Vallée d'Aoste.

Ce colloque s’est inscrit dans la lignée de celui de l’an dernier sur « Les paysages historiques de la viticulture de montagne : actions actives de sauvegarde et de valorisation » et il a visé à poursuivre une confrontation qui implique tous les sujets concernés (administrateurs, exploitants agricoles et techniciens). La Convention européenne du Paysage (Florence, 20 octobre 2000) établit que « Le paysage représente une composante fondamentale du patrimoine culturel et naturel d’Europe, … c’est un élément important de la qualité de la vie des populations … la qualité et la diversité des paysages européens constituent une ressource commune pour la sauvegarde, la gestion et l’aménagement de laquelle il est nécessaire de coopérer. »

Dès novembre 2012, entre autres dans le dessein, justement, de mieux orienter les mesures de développement rural pour la mise en valeur et la tutelle du paysage rural, de ses traditions agricoles, ainsi que du patrimoine agroalimentaire qui est l’expression de ces terroirs, le Ministère italien des Politiques agricoles a fondé l’Observatoire national du Paysage rural, des pratiques agricoles et des connaissances traditionnelles. Ces concepts découlent, en partie, de la « Convention européenne du Paysage », que les États s’engagent actuellement à appliquer.

Pour préserver les paysages historiques de la viticulture de montagne, il faudra adopter des mesures spécifiques à même de garantir et de soutenir l’activité des exploitations viticoles ; un soutien correct devra être fourni à l’aménagement et à la gestion du territoire, afin de préserver des paysages à la valeur inestimable aussi bien sur le plan historique et culturel qu’au niveau socio-économique.

Le colloque a été une occasion d’échanger des expériences non seulement italiennes, mais à l’échelon européen, vu que le paysage constitue une valeur ajoutée pour l’essor du territoire rural et pour la préservation de l’environnement.

PHOTOSpHOTOS