29.11.2016

ITALIE – APPROBATION D’UN TEXTE DE LOI SUR LE VIN

Pour la première fois, la législation prévoit une disposition sur la sauvegarde des vignes héroïques ou de valeur historique

Le texte tient désormais lieu de loi : il comprend quatre-vingt-dix articles qui recueillent toute la règlementation préexistante, et son approbation donne lieu à une véritable simplification au niveau de la production, de la commercialisation, des dénominations d’origine, des indications géographiques, des mentions traditionnelles ainsi que des présentations, de la gestion, des contrôles et des systèmes de sanctions. Parmi les articles, l'un est même entièrement consacré à la viticulture héroïque. « C’est avec une grande satisfaction que nous avons accueilli l’approbation définitive du texte législatif sur le vin », affirme Roberto Gaudio, président du Cervim. « Pour la première fois, la législation prévoit une disposition sur la sauvegarde des zones viticoles situées dans des régions présentant des risques d’instabilité hydrogéologique ; en ce sens, elle constitue un accomplissement majeur pour la viticulture héroïque. En parallèle avec la rédaction du texte, nous avons, tout comme le Cervim, travaillé ces dernières années à la valorisation et à la défense de la viticulture et des territoires héroïques. Aujourd’hui, nous pouvons constater une véritable attention portée à un segment de la viticulture qui s’étend des Alpes à l’île de Pantelleria. Ce segment représente une mine d’or en matière de biodiversité et de protection de l’environnement. J’adresse un merci tout particulier au président de la Commission Agricole de la Chambre, Luca Sani, et au vice-président de la Commission Massimo Fiori, avec qui s’est instauré un dialogue continu et constructif durant ces derniers mois tant dans la définition du texte que dans la grande sensibilité témoignée envers la viticulture héroïque. »

« Je suis très fier de cet accomplissement », souligne Luca Sani, président de la Commission d’Agriculture de la Chambre. « Il représente une véritable opportunité de croissance pour l’ensemble du secteur viticole, et une plus grande protection pour les consommateurs. Je suis particulièrement satisfait par l’article 7, qui, grâce à l’un de mes amendements, instaure la sauvegarde de la viticulture à caractère historique avec la finalité de promouvoir les mesures correctives et les projets de restauration et de sauvegarde dans des régions qui présentent des risques d’instabilité hydrogéologique. La défense et la protection de l’identité vinicole italienne, ajoute Sani, qui regorge de territoires extraordinaires et de vignes absolument uniques, constituent l’axe stratégique du vin italien et trouvent leur définition normative dans l’article 6 du texte, qui prévoit l’inscription des variétés de vignes au sein du registre national. »

Un accomplissement remarquable pour le Cervim, qui va de pair avec l’approbation, par la Commission européenne, du règlement relatif à l’organisation commune du marché vitivinicole (OCM) sur le système d’autorisations pour les plantations de vignobles. En effet, souligne le Cervim, le règlement reprend, parmi les critères d’octroi d'autorisations concernant les plantations viticoles, presque tous les paramètres de la viticulture auxquels s’intéresse le centre de recherche. « Là encore, il s’agit d’un accomplissement extraordinaire », ajoute Gaudio. « Et nous devons poursuivre dans ce sens si nous voulons obtenir de nouveaux agréments en faveur de la viticulture héroïque dans la prochaine programmation post-2020. »

Aoste, le 2 décembre 2016

Service de presse, Cervim